Waresito

FR/EN
Stockage

Calcul du stock d’alerte : comment faire ?

Publié le 30 mars 2023
Temps de lecture : 7 min.

L’équilibre économique d’une entreprise repose sur une bonne estimation et une gestion stratégique des différents stocks. Mais qu’est-ce que le stock d’alerte ? Comment le calculer en fonction des besoins et des contraintes de chaque structure ? Pour cela, il faut prendre en compte l’expérience de vente ainsi que les délais de livraison afin de déterminer le rythme idéal de réapprovisionnement auprès des fournisseurs. Tout de suite, les détails !

Stock d’alerte : définition

Le stock d’alerte, également appelé stock critique, représente la quantité minimale de stock qui doit toujours être disponible dans les réserves de l’entreprise. Il s’agit d’un seuil de base, qui, une fois atteint, indique qu’il est temps de passer de nouvelles commandes aux fournisseurs pour réapprovisionner les stocks. Afin de planifier le réapprovisionnement en temps opportun, il faut prendre en compte :

  • l’écoulement prévu
  • les délais de livraison des ravitailleurs.

Il ne faut pas le confondre avec le stock de sécurité ou le stock minimum détenu en entrepôt. Il correspond au niveau le plus bas de stocks physiques possédés par une société. Si la commercialisation a contribué à épuiser le stock en dessous de son « niveau plancher », cela indique qu’il est nécessaire de réapprovisionner les points de distribution qui ont besoin de marchandises.

Généralement, le responsable de la supply chain est en charge de définir ce type de stock. Cependant, étant donné qu’il existe différents types de chaîne d’approvisionnement, cette décision peut revenir à un département spécifique. Dans certains cas, c’est la direction de l’entreprise qui a le dernier mot sur la marge de stock d’alerte. Chaque structure possède ses propres procédés logistiques.

Pourquoi prévoir ce type de stock ?

Lors de l’élaboration d’un plan d’affaires, chaque responsable de la logistique doit savoir prévoir une réserve de sécurité pour plusieurs raisons. En effet, cela permet de faire face aux aléas et aux incertitudes liés à la demande des clients.

Faire face aux aléas et aux incertitudes de la demande

La demande des clients peut varier selon les saisons, les tendances du marché ou les promotions spéciales. Par exemple, une entreprise de vêtements peut observer une augmentation de la demande de maillots de bain pendant l’été. En ayant un stock bien défini, l’entreprise peut anticiper cette augmentation et commander une quantité suffisante d’articles pour éviter une rupture de stock.

Assurer un bon service

En maintenant un degré de stock de sécurité suffisant, l’entreprise peut garantir la disponibilité des produits à tout moment. Cela lui permet de répondre rapidement aux commandes des clients et de respecter les délais de livraison convenus. Autrement dit, une entreprise e-commerce qui dispose d’une réserve d’approvisionnement rapide peut expédier les produits commandés dès la réception de la commande, assurant ainsi une expédition rapide et fiable.

Optimiser les coûts liés à l’approvisionnement et au stockage de produit

La gestion des stocks représente un enjeu économique pour la structure. En utilisant des données telles que les ventes moyennes, les délais de livraison des approvisionneurs et le délai de renouvellement des stocks, l’entreprise peut déterminer la quantité de produits à commander. Cela lui permet de minimiser les coûts de stockage tout en garantissant la disponibilité des articles. En calculant le stock critique suivant le niveau moyen de la vente sur une période donnée, l’entreprise peut éviter de passer la commande de quantités excessives de produits et réduire ainsi le coût de stockage.

Ajuster le stock à la demande

La méthode du stock d’alerte, permet à l’entreprise d’anticiper les fluctuations de la demande et d’ajuster sa réserve de sécurité en conséquence. Si une entreprise de jouets observe une augmentation de la demande pendant les fêtes de fin d’année, elle peut augmenter son stock pour faire face à cette période d’activité intense.

Minimiser les écarts de stock et éviter les ruptures grâce à un stock d’alerte

En commandant de manière régulière et en maintenant un stock d’alerte adéquat, la société peut minimiser les écarts de stock. Si une entreprise dispose d’un stock lui permettant de combler les délais de réapprovisionnement, elle évitera toute rupture de stock qui peut nuire à sa réputation et à sa relation avec ses clients.

Comment calculer un stock d’alerte ?

La méthode de calcul repose sur la formule suivante :

Stock d’alerte = Stock critique minimal + Stock de sécurité

À savoir que le stock critique minimal dépend du rythme des ventes mensuelles de l’entreprise et du délai de réapprovisionnement de la Supply Chain.

Le stock de sécurité, quant à lui, est déterminé par le Supply Chain manager en tenant compte des estimations de vente annuelles. Ce chiffre peut varier dépendamment de la gestion subjective du gestionnaire afin d’établir une réserve.

Quel est le niveau idéal de stock critique en entreprise ?

Pour déterminer la quantité idéale de stock critique, vous devez considérer plusieurs facteurs tels que la sécurité des stocks, les délais de livraison, les ventes moyennes sur une période donnée et chaque coût lié à la gestion des stocks.

Quels sont les facteurs externes à prendre en compte pour déterminer le stock d’alerte ?

Le délai de livraison des approvisionneurs est un facteur clé à considérer. En effet, si le délai est long, l’entreprise devra prévoir un stock d’alerte plus élevé afin de faire face aux éventuelles ruptures de stock pendant cette période. Par exemple, si un partenaire demande un délai de 2 semaines pour livrer les marchandises, l’entreprise pourrait décider de maintenir un stock d’alerte correspondant à deux semaines de vente moyenne.

L’incertitude face à la demande des produits doit être prise en compte. Si la demande est sujette à des variations importantes, l’entreprise devra être réactive et maintenir un stock de précaution plus important pour éviter les sous-stockages. Cela signifie que si l’entreprise vend des articles saisonniers, elle devra anticiper une demande accrue pendant certaines périodes de l’année et augmenter son stock d’alerte en conséquence.

Quelles sont les meilleures stratégies pour gérer le stock d’alerte dans l’E-commerce ?

Dans un environnement de vente en ligne, la gestion du stock d’alerte doit correspondre aux stratégies de satisfaction optimale de la clientèle et de maximisation des ventes. Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Mise en place d’un système de suivi en temps réel des niveaux de stock.
  • Utilisation d’un logiciel de gestion des stocks automatisé pour faciliter la surveillance et l’ajustement des alertes.
  • Analyse régulière des données pour identifier les tendances et les variations de la demande.
  • Établissement de relations solides avec les fournisseurs pour obtenir des délais de livraison plus courts.
  • Mise en place d’un système de ravitaillement automatisé.
  • Mise en place d’un système de classification des produits en se basant sur leur rotation pour une meilleure priorisation des alertes.