Entrepôts

Comment un entrepôt doit-il être structuré ? Quelles sont les zones adéquates ?

Publié le 30 mars 2023
Temps de lecture : 7 min.

L’optimisation de l’espace des entrepôts est la clé pour une gestion efficace des stocks. En réorganisant physiquement les produits, une entreprise peut maximiser l’utilisation de chaque centimètre carré disponible. Cela permet de réduire les coûts liés à la location d’une surface plus grande et d’améliorer la productivité des opérations de stockage et de préparation des commandes en magasin.

Mais comment structurer des entrepôts de manière stratégique ? Comment optimiser les zones d’entreposage afin d’éviter les pertes et les erreurs de gestion ? Cet article vous explique comment un entrepôt bien structuré participe à la performance de la Supply Chain.

Optimiser la logistique en entreprise : une opération qui exige une stratégie

Le développement d’une entreprise repose sur une bonne gestion de la logistique et un système de structuration d’entrepôt. Une organisation des opérations de la chaîne d’approvisionnement permet d’optimiser les flux de marchandises, de garantir l’efficacité de la gestion des réserves et d’améliorer la satisfaction des clients. En effet, une société de distribution qui met en place une stratégie logistique efficace sera en mesure de répondre rapidement aux demandes des clients et de livrer les marchandises dans les délais impartis.

Pour éviter les problèmes de sur-stockage ou de sous-stockage, il faut prendre en compte l’entrepôt et les zones de stockage dans les systèmes de gestion des stocks. Par exemple, en utilisant le type de rayonnage adapté aux différents produits et en optimisant leur hauteur, une société pourra maximiser la capacité de stockage tout en minimisant l’espace utilisé. Une organisation efficace des entrepôts permettra non seulement de réduire les temps de recherche des marchandises, mais également d’améliorer la sécurité des travailleurs et de faciliter la rotation des stocks.

Comment bien organiser les zones de stockage dans un entrepôt ?

Pour répondre aux demandes et aux besoins des clients, chaque structure doit bien se préparer en amont. Cela repose sur une optimisation de la gestion logistique, notamment au niveau des zones d’entrepôt.

Analyser les besoins de l’entreprise en termes d’espaces de stockage

Toute structure qui souhaite optimiser sa logistique et développer son activité doit passer par l’étape de l’analyse de ses besoins en termes d’espaces de stockage. Cela consiste à déterminer la quantité de biens ou de marchandises à stocker ainsi que les différents types de stocks à gérer (matières premières, produits finis, etc.).

Il faut également prendre en compte la rotation des stocks, c’est-à-dire la fréquence à laquelle les marchandises sont renouvelées. Une firme qui propose des produits saisonniers devra prévoir suffisamment d’espaces pour stocker les articles de la prochaine saison tout en s’assurant que les produits de la saison actuelle soient facilement accessibles.

De plus, la conception de l’entrepôt doit tenir compte des contraintes liées à la sécurité et à la manutention des articles. Prévoir des rayonnages en acier solides et des chariots adaptés permet de minimiser les risques d’accident. Par exemple, une structure spécialisée dans la vente de produits chimiques devra prévoir des zones de stockage spécifiques avec des équipements de sécurité tels que des surfaces résistantes au feu et des systèmes de ventilation appropriés.

Structurer l’entrepôt en plusieurs zones

Organiser la surface d’un entrepôt revient à structure les différentes zones.

La première est la zone de réception. Celle-ci doit être suffisamment grande pour recevoir les livraisons, stocker et trier les marchandises entrantes. Elle peut se situer à l’arrière de l’entrepôt ou près d’une porte de réception pour faciliter les opérations.

La seconde est la zone de stockage. Celle-ci doit être structurée intelligemment pour faciliter le travail des équipes lors du picking. Pour l’optimiser, il est essentiel de choisir les bons types de rayonnages et d’utiliser des outils de gestion de stock efficaces.

Chaque société doit s’assurer que l’espace dans l’entrepôt est conçu de manière à :

  • Minimiser les risques de collisions et de chutes de marchandises.
  • Assurer la sécurité et la bonne circulation des chariots dans l’entrepôt.

La hauteur des rayonnages et les différents niveaux de stock doivent également être pris en considération pour maximiser l’utilisation de l’espace disponible.

Adopter un modèle de réapprovisionnement

Une autre méthode de gestion des stocks consiste à utiliser des méthodes d’optimisation telles que le modèle de réapprovisionnement économique. Ce dernier permet de déterminer le niveau de stock optimal en fonction des variations de la demande et du coût de possession des produits.

  • FIFO (First In First Out) : sortir en priorité les produits stockés depuis longtemps (souvent périssables).
  • LIFO (Last In First Out) : sortir en priorité le dernier produit entré dans le stock.

Vous pouvez structurer l’entrepôt de votre entreprise suivant la rotation des produits et la thématique. L’usage de codes-barres ou de puces RFID pour étiqueter les produits facilite le repérage et l’inventaire des stocks. Cela permet de :

  • Automatiser certaines tâches, telles que le réapprovisionnement ou la préparation des commandes.
  • Minimiser les coûts liés au stockage.
  • Éviter les ruptures de stock ou les surplus inutiles.
  • Renforcer l’efficacité des équipes responsables du picking en leur offrant une identification rapide des produits commandés.

Cette structuration méthodique facilite la préparation des commandes tout en garantissant une gestion harmonieuse des stocks.

Moderniser la gestion des stocks

Cela consiste à utiliser des systèmes automatisés tels que les robots de stockage et les carrousels de picking. Ces systèmes permettent de stocker et de récupérer les produits de manière plus rapide et efficace. Ils réduisent également les risques de dommages aux produits et permettent d’améliorer l’utilisation de l’espace dans l’entrepôt.

Recourir à un logiciel pour mieux gérer les stocks

Le recours à un logiciel de gestion des stocks permet d’améliorer la productivité et l’efficacité dans un entrepôt. Par exemple, un logiciel comme SAP permet de suivre en temps réel les données concernant le niveau des stocks, les commandes en cours et les livraisons effectuées, ce qui permet de mieux planifier les opérations logistiques.

Avec l’aide d’un logiciel spécialisé, il est possible d’automatiser certaines tâches répétitives liées à la gestion des stocks. De nombreux logiciels permettent de générer automatiquement des bons de commande en fonction du niveau des stocks et des prévisions de vente, ce qui permet d’économiser du temps et de réduire les risques d’erreurs humaines.

Organiser le rangement de l’espace

Adopter une approche proactive en matière de rangement du bâtiment et de nettoyage du sol permet de prévenir les risques et d’assurer l’efficacité des opérations de gestion des stocks. Cela peut consister à maintenir les allées dégagées pour éviter les accidents liés à la chute d’objets ou aux collisions entre les chariots élévateurs.

Quelles sont les règles de sécurité à respecter dans la structuration d’un entrepôt ?

Une bonne gestion de la logistique et des zones de stockage en entrepôt repose sur l’usage des rayonnages adaptés à la nature des produits à stocker :

  • Des rayonnages et des palettes en acier robuste pour les produits lourds et volumineux.
  • Des rayonnages plus légers avec palettes pour les produits légers et de petite taille.

Ce choix de rayonnages permet d’optimiser l’utilisation de l’espace disponible dans l’entrepôt et de garantir la sécurité des marchandises stockées.

Vous pouvez également installer des dispositifs de sécurité supplémentaires, tels que des barrières de protection ou des filets de sécurité, pour prévenir les accidents liés aux chutes de marchandises.

Une bonne gestion logistique passe aussi par une coordination efficace entre le personnel de l’entrepôt, les fournisseurs et les clients. Une communication fluide et des délais de livraison respectés contribuent à la satisfaction des clients et à la réputation de l’entreprise.