Waresito

FR/EN
Stockage

Assurer la gestion des stocks en temps de crise

Publié le 29 mars 2023
Temps de lecture : 6 min.

Bien servir la clientèle en toute sécurité : telle est la mission commune des entreprises dans plusieurs secteurs d’activités. Mais depuis la crise sanitaire, il devient difficile d’organiser la logistique de manière structurée. Les entreprises font face à des imprévus et doivent néanmoins faire preuve de proactivité dans la gestion des activités et la fabrication des produits. Il est crucial de sécuriser les approvisionnements, éviter les pénuries et consolider le management de la Supply Chain.

Une bonne gestion des stocks figure parmi les opérations de gestion de la chaîne logistique en entreprise. Mais quelle stratégie marketing adopter face à une situation de crise ? Quels sont les impacts de la crise sur les activités des entreprises ?

La gestion de stock en temps de crise

La crise sanitaire a été pour beaucoup d’entreprises en France, l’occasion de faire un bilan sur l’état des activités et de prendre des décisions stratégiques. En effet, la crise de la Covid a eu des impacts de grande ampleur dans tous les domaines tels que la hausse des coûts de production, le recrutement et surtout l’insécurité des opérations de production. Chaque structure tente de soutenir ses pratiques professionnelles : fidélisation des clients, fabrication des produits, livraison des commandes, écoulement du stock, etc.

Si en France, la Covid-19 n’a pas été sans conséquence, les temps de crise permettent aux entreprises d’évaluer la force de leur résistance tout en maintenant leur capacité à répondre aux besoins des clients. D’un côté, il y a la volonté de faire des économies et de surmonter aux problématiques de trésorerie. De l’autre, les entreprises cherchent à pallier les écueils et à satisfaire les clients en s’assurant de produire et de livrer les commandes dans les délais. En raison de la Covid-19, les entrepreneurs doivent se prémunir des problèmes liés aux stocks d’invendus. Les achats et les ventes de produits entrent donc en jeu dans la réduction des niveaux de stocks, la minimisation des coûts liés aux invendus et la limitation des cas de ruptures des stocks.

À cet effet, le développement d’une activité ne peut se déconnecter de la logistique. Toute stratégie marketing et relationnelle se base sur un processus de planification de la chaîne logistique, mais plus précisément sur la gestion des approvisionnements et des stocks. Tout dirigeant d’entreprise doit savoir que la gestion des stocks relève d’un enjeu stratégique équilibriste entre les coûts d’un surplus et les pertes d’une rupture de stock.

Gestion des stocks en temps de crise : quels sont les défis pour les dirigeants d’entreprise ?

Les effets de la crise renforcent la nécessité de mettre en place une stratégie et de transformer les méthodes de management de la chaîne logistique. Les défis se résument donc par :

  • la mise à jour d’une politique de gestion des stocks.
  • l’établissement de systèmes d’approvisionnement étendu.
  • la gestion des risques associés à l’équipe de fournisseurs.
  • l’adoption de mesures à court terme face aux perturbations et aux instabilités du marché.

Quelles stratégies adopter pour une gestion de stocks ?

Chaque entreprise a intérêt à prioriser la gestion du stock en vue de garantir le développement de ses activités.

Établir des scénarios

La première étape dans le processus de gestion des stocks en temps de crise est d’établir des scénarios afin d’adapter le niveau des stocks à la réalité et au contexte. Avec la crise, il faut s’attendre à ce que les demandes et les commandes augmentent pour certains produits et services. Il n’est pas non plus rare de voir les demandes des consommateurs baisser sur d’autres produits. De ce fait, des analyses d’évènements et de situations ne permettent pas de mettre en place des systèmes de prévision des commandes sur le long terme. L’entreprise doit donc s’adapter à la situation, aux tendances du marché et optimiser les moyens et les ressources à sa disposition pour continuer de produire et réduire tout risque de perte.

Pour ce faire, une anticipation des besoins et des ventes futurs doit relever d’une analyse continuelle du profil des consommateurs, des achats des clients et de leurs attentes.

Mener des analyses

En reprenant les mots de Yann Ollivier : « Une bonne gestion est avant tout une question d’équilibre ». Pour une gestion des stocks, les dirigeants des entreprises doivent connaître l’état actuel des stocks (matières premières, matériels, produits semi-finis, produits finis et emballages). Un inventaire mis à jour des volumes de stocks dormants et de stocks à risque permet d’adapter le niveau des stocks et les sources d’approvisionnement au contexte.

De nombreux logiciels facilitent les processus opérationnels, l’analyse des niveaux des stocks et le suivi du stockage en temps réel.

Faire un suivi des inventaires

Élaborer un plan d’action permet de se protéger des imprévus et prévenir les problèmes. La prise des commandes et l’estimation des approvisionnements permettent de définir les stocks de sécurité et d’identifier le seuil à partir duquel il faut lancer le réapprovisionnement pour :

  • éviter une rupture de stock
  • prévoir des surplus (si nécessaire).

Un suivi sur chaque produit, à travers la méthode de comptage par cycle, par exemple, permet de réaliser un inventaire à petite échelle sur des périodes définies.

Privilégier la relation client

La crise sanitaire rend difficiles les échanges avec les clients. Avec la mutation des outils digitaux, il est plus simple d’établir une relation avec la clientèle. Cela peut concerner : les modes de livraison des colis et l’assistance client sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, la définition des délais de livraison permet de synchroniser les commandes avec la capacité des fournisseurs à réapprovisionner les stocks. Quoi qu’il en soit, une transparence des informations est la clé de toute relation client satisfaisante.

Entretenir la relation avec les fournisseurs

Si l’activité est de nature commerciale et que la fabrication des articles nécessite des matières premières, l’entreprise a intérêt à renforcer ses relations avec ses fournisseurs. Bien que le marché regorge de prestataires aux offres variées, les entreprises doivent renforcer leur engagement auprès des fournisseurs (en termes de volumes, de prix, de paiement et de garanties). L’idéal est d’établir un contrat-cadre. Il sécurise les sources d’approvisionnement et permet de se protéger face à la volatilité des prix.

Organiser les lieux de stockage

Gestion de stock rime avec organisation. Par conséquent, chaque produit stocké doit être référencé, étiqueté et facilement identifiable, de sorte à simplifier la manutention et promouvoir la productivité de l’entreprise.

En savoir plus sur notre technologie