Stockage

Industrie manufacturière : gestion de stock et chaîne d'approvisionnement

Publié le 29 mars 2023
Temps de lecture : 7 min.

Une entreprise, peu importe son secteur d’activité, est tenue de gérer son stock convenablement. Pour de nombreuses raisons, cette opération est essentielle pour une industrie manufacturière. De ce fait, l’administration de cette tâche doit faire l’objet d’une réflexion particulière. En quoi consiste réellement la gestion de stock et d’approvisionnement ? Quel rôle tient-elle au sein de l’activité d’une industrie manufacturière ? Comment alors assurer cette opération comme il se doit ? Éléments de réponse.

Rappel : la gestion de stock et de chaine d’approvisionnement

La gestion de stock se définit comme le suivi des flux de biens et de services en entrepôt ou en magasin. Dans une industrie manufacturière, on parle notamment de gestion de chaine d’approvisionnement.

Elle figure parmi la SCM ou « supply chain management » ou encore gestion de chaine logistique. Englobant de nombreux travaux et acteurs, ce processus présente une grande complexité et va au-delà de l’activité interne de l’entreprise. Effectivement, tous les collaborateurs et partenaires externes, y compris les fournisseurs, y sont impliqués. Parmi les étapes figurent entre autres :

  • La planification et la gestion des ressources nécessaires
  • Le sourçage qui comprend diverses étapes telles que la commande, la réception, la gestion de stocks, etc.
  • La fabrication, le conditionnement et les tests sur les produits
  • La livraison et la logistique ;
  • les opérations de retours pour la réexpédition des articles défectueux, excédentaires ou non souhaités.

De même, la supply chain management établit une relation ou une cohérence entre les différentes étapes de la production. Une erreur dans l’un des processus peut engendrer de lourdes conséquences sur l’ensemble des activités de l’entreprise. Chaque partie concernée doit alors coopérer afin d’assurer l’efficacité de la chaine d’approvisionnement et permettre le meilleur fonctionnement de l’industrie.

Les avantages d’une gestion de stock et de chaine d’approvisionnement efficace

Le terme stock désigne la quantité d’articles que cumulent les entreprises. Ces marchandises sont soit dédiées à la distribution, soit à servir de réserve pour l’avenir. Au sein d’une industrie manufacturière, on distingue différents stocks catégorisés en trois principaux groupes :

  • les stocks de matières premières approvisionnés par des fournisseurs
  • les stocks en cours de façonnement, partiellement achevés et prêts pour le prochain processus de fabrication
  • les stocks de produits finis destinés à la vente.

Ces réserves permettent ainsi de relier les étapes adjacentes d’une fabrication entre elles. En revanche, la continuité des process et la disponibilité diffèrent d’un stock à un autre. La production est par exemple régulière tandis que l’approvisionnement en matières premières et la livraison restent périodiques. Cependant, pour le fonctionnement optimal des activités de l’industrie, l’accessibilité à ces articles doit être constamment garantie.

L’efficacité de la gestion de chaine d’approvisionnement permettra ainsi de :

  • assurer la disponibilité permanente des produits
  • réduire le temps de cycle de manufacture en maintenant à disposition une certaine quantité de marchandises
  • diminuer la période entre la commande des clients et la livraison
  • minimiser les risques de rupture de stock ou de stationnement dans le processus de fabrication
  • établir un système d’approvisionnement et de surveillance de stocks adaptés.

En somme, un bon management de la supply chain constitue un moyen pour instaurer une production fonctionnelle, continue et sans retard. De même, une gestion des stocks efficace permet d’accroître la satisfaction des clients en répondant à leurs besoins. Tout cela contribuera à optimiser les couts de l’entreprise et à augmenter les bénéfices.

Comment mettre en place une gestion de stock et de chaine d’approvisionnement performante ?

Comme susmentionnée, une bonne gestion de stocks et de la supply chain est primordiale pour pérenniser et assurer l’activité d’une industrie. Néanmoins, pour les entreprises manufacturières qui disposent d’une production à plus grande échelle, la tâche peut se révéler plus compliquée. Afin d’éviter les éventuelles pertes et les couts supplémentaires, une mise en place d’un système d’inventaire plus adapté s’avère nécessaire.

Choisir la méthode de gestion de chaine d’approvisionnement adéquate

Les techniques d’inventaire et de gestion de chaine d’approvisionnement sont diverses et diffèrent d’une entreprise à une autre. Le choix de la bonne méthodologie permettra une gestion optimale des stocks. De même, elle contribuera à éviter les pertes et à gagner du temps dans la production. Selon la taille et l’envergure de l’industrie, trois principales options se présentent :

  • La stratégie d’attraction ou « pull » par laquelle le fabricant produit une marchandise en fonction des requêtes du client. Les couts d’inventaire sont ainsi réduits. Cependant, ce processus s’adapte difficilement aux grandes entreprises.
  • La stratégie de pression ou « push » qui est la plus adoptée par les industries à chaine de production plus développée. Elle consiste à distribuer des articles estimés capables de répondre aux demandes des clients. Il s’agit entre autres d’une technique de prévision basée sur l’analyse du marché et de diverses données.
  • La stratégie du juste à temps ou « JIT » (Just In Time) qui peut s’adapter à toutes les entreprises. Comme l’indique son nom, cette méthodologie consiste à n’avoir en réserve que les stocks nécessaires et à ne lancer la production que suite à des commandes réelles. Cette technique maintient les couts à faible niveau, mais peut engendrer des retards dans la livraison.

Réaliser systématiquement les opérations de contrôle

Le contrôle fréquent et actualisé est impératif afin d’assurer le rapprochement entre la quantité de stock réelle et théorique. Il est ainsi recommandé d’effectuer régulièrement l’inventaire et de mettre le répertoire à jour. Outre l’appréciation du stock proprement dit, ce catalogue doit également tenir en compte divers types de données (codes-barres, numéros de traçabilité…). Ce processus occupe une place essentielle dans l’élaboration des statistiques, de l’analyse et des projections de vente à venir.

Pour ce faire, il est plus judicieux de numériser les opérations en recourant à des logiciels ou à des serveurs sur le cloud. On parle notamment des outils destinés à la planification des ressources d’entreprise (ERP).

En plus d’assister dans la gestion de la chaine d’approvisionnement, leurs fonctionnalités permettent de faire face aux instabilités du marché. On peut par exemple citer la rareté des matières premières et les diverses contraintes causées par la pandémie depuis 2019.

Tout bien considéré, le suivi du flux logistique et la supply chain management sont ainsi effectués en temps réel. De même, la nécessité des nouvelles commandes d’approvisionnement auprès des fournisseurs est détectée au préalable. Par conséquent, la continuité au niveau de la production est assurée. Par la même occasion, les couts opérationnels de l’entreprise sont réduits et engendrent plus de bénéfices pour l’industrie.