Waresito

FR/EN
Stockage

Entreprises de distribution : les clés d'une gestion de stock réussie

Publié le 29 mars 2023
Temps de lecture : 6 min.

La gestion de stock est devenue un défi de taille en logistique pour toutes les entreprises de distribution. Avec la volonté de toujours répondre aux demandes des consommateurs, d’anticiper les pics de saisonnalité et de fournir un service commercial de vente satisfaisant, les entreprises mettent en place une stratégie organisationnelle pour optimiser leur flux logistique. L’intérêt est avant tout d’ordre financier. En effet, une bonne gestion de stock permet de faire des économies et de maximiser les retours sur investissement.

Quel système adopter pour optimiser vos stocks de marchandises et votre approvisionnement ?

Rappel sur la gestion des stocks

Le développement de l’activité d’une entreprise de distribution repose sur sa logistique, sa capacité de gestion d’entrepôt et sa performance de management de la supply chain. En effet, une société spécialisée dans la distribution de marchandises doit pouvoir fournir le bon produit et à tout moment. Cela signifie qu’elle ne peut pas se permettre d’avoir des stocks manquants au risque de générer des pertes et de ne pas pouvoir répondre aux demandes des consommateurs. La gestion des stocks désigne l’organisation et la maîtrise de chaque flux de marchandises au sein de la structure. Il est question de flux entrants et de flux sortants tels que les articles, les biens et les matériaux qu’une entreprise prévoit de vendre auprès de ses clients.

En ce sens, les stocks regroupent les matières premières, c’est-à-dire les produits et les fournitures intermédiaires, pour les industries de production. Ils font également référence aux produits finis destinés à être vendus auprès des sociétés commerciales ou les entreprises d’e-commerce et les emballages.

Avec la recherche constante de profit et de réduction des coûts, les entreprises s’assurent de mettre en place une stratégie pour :

  • assurer la disponibilité immédiate d’un produit en vue d’une vente (en magasin ou dans le stock)
  • répondre aux demandes et aux commandes des clients
  • éviter les risques de perte ou de gaspillage (si le produit ou le bien ne fait pas l’objet d’un achat).

En quoi consiste la gestion des stocks ?

La gestion des stocks repose sur des opérations organisationnelles et stratégiques qui permettent de maintenir les niveaux des stocks à la demande des clients. Offrir à la clientèle un service efficace et des produits de qualité nécessite ainsi un inventaire des articles en stock. Les informations obtenues à partir d’un suivi des activités (vente et approvisionnement) permettent à l’entreprise de prévoir la demande future des clients et d’anticiper la quantité des commandes.

Quels sont les problèmes liés au stock en entreprise ?

Ne pas accorder de l’intérêt à la gestion des stocks c’est risquer des pertes et la mauvaise gestion des commandes. En effet, le stock de matières premières ou d’articles permet de satisfaire les besoins des clients.

Par conséquent, une mauvaise planification des activités peut entraîner l’incapacité de préparer les commandes. Elle peut causer des retards dans la production et la livraison des colis ainsi que l’utilisation non optimale des ressources à disposition.

Par ailleurs, les entreprises de distribution prennent le risque de voir leur compétitivité sur le marché baisser et leur niveau de profit se dégrader. Tout cela résulte d’un manque d’organisation des stocks et d’un déséquilibre : surstockage et rupture de stock.

Le sous-stockage

Il y a « rupture de stock » lorsque l’entreprise de distribution ne dispose pas des produits pour satisfaire es besoins des clients. Dès lors, toute la chaîne de production est affectée tout comme la satisfaction client. Si l’article demandé par un consommateur n’est pas disponible en magasin, il est aussi question de sous-stockage. Dans cette optique, il s’agit d’une vente manquée et l’entreprise peut s’attendre à perdre des clients.

Le surstockage

Pour faire face aux risques de pénurie, de nombreuses entreprises de distribution décident d’opter pour le surstockage. Toutefois, disposer d’une quantité large d’articles a un coût. Les articles en surstock requièrent énormément de temps d’organisation dans l’étiquetage et dans la recherche d’un produit pour la préparation d’une commande.

Par ailleurs, un surstockage constitue un gaspillage dans la mesure où la demande est inférieure à la quantité produite et que l’entreprise surestime sa capacité de vente (dégradation, obsolescence et péremption des marchandises).

Les points clés pour une meilleure gestion de stock

Découvrez quelques facteurs clés pour réussir une gestion de stock pour son entreprise de distribution et accroître l’activité professionnelle.

Planifier le réapprovisionnement

Le réapprovisionnement à travers la méthode calendaire est idéal pour les produits de grande consommation, c’est-à-dire ceux qui sont régulièrement utilisés. Un contrat annuel de livraison organise les quantités de produits, et les dates de livraison suivant chaque prestataire et fournisseur.

De nombreuses entreprises adoptent également la méthode de gestion à point de commande suivant laquelle l’entreprise définit un seuil de stock minimum. Une fois le stock de sécurité atteint, la société se réapprovisionne à temps pour ne pas être en rupture de stock.

Adopter une méthode de déstockage

Il existe de nombreuses méthodes qui permettent d’éviter les risques de vieillissement de produits dans le stock. Par exemple, la méthode FIFO (First In First Out) consiste à retirer de l’inventaire tous les articles anciens et les disposer sur les premiers rayons. Cette méthode est idéale pour les entreprises de distribution alimentaire, car les produits à date de péremption proche sont les premiers consommés.

En ce qui concerne les produits non périssables, il y a le processus LIFO (Last In First Out) qui consiste à utiliser les articles récemment stockés. Du reste, si l’entreprise de distribution ne traite qu’un nombre réduit de commandes par jour, le modèle de Wilson EOQ (Economic Order Quantity) est une solution. Les petites et moyennes entreprises commandent les quantités de matières premières nécessaires, à des périodes précises de l’année. Cette méthode réduit les coûts d’inventaire.

Utiliser un logiciel de gestion de stock

Acquérir un logiciel est aussi une option pour les entreprises de distribution. Un logiciel de gestion de stock de type ERP (Enterprise Resource Planning) permet d’avoir une vision d’ensemble du stock disponible en temps réel. Le prologiciel permet à la fois de gagner du temps sur la gestion des rentrées et des sorties de stock, mais aussi d’automatiser les tâches. Par ailleurs, l’ERP permet de gérer les ventes et la relation client.