Waresito

FR/EN
Entrepôts

Quels sont les différents transpalettes ?

Publié le 29 mars 2023
Temps de lecture : 6 min.

Selon le Code du travail français, « un travailleur ne peut soulever de façon habituelle des charges supérieures à 55 kg (sauf s’il a été reconnu apte à le faire par la médecine du travail) ; et jamais une charge à porter manuellement ne peut dépasser les 105 kg ».

Pour transporter de grandes et lourdes marchandises palettisées, l’utilisation de transpalettes est recommandée. Se présentant sous la forme d’un chariot équipé d’un timon à poignées, d’un châssis, de roues directionnelles, d’un mécanisme hydraulique, de galets et de deux bras de fourches, ces équipements facilitent le travail des opérateurs tout en permettant de gagner du temps.

Les différents types de transpalettes

Les transpalettes ou tire-palettes sont des équipements de manutention horizontale permettant de transporter des palettes lourdes dans un entrepôt ou sur un site de production. Très appréciés des professionnels de l’industrie et de la logistique, ils peuvent être utilisés dans différentes circonstances :

  • Soulever et déplacer de lourdes charges
  • Transporter des palettes ou des conteneurs sur de courte distance
  • Servir d’auxiliaire pendant les opérations de picking
  • Alimenter les zones de picking

Les transpalettes peuvent être manuels, semi-électriques ou électriques.

Le transpalette manuel

Comme son nom le laisse deviner, le transpalette manuel s’utilise manuellement. De ce fait, sa manipulation nécessite un certain effort, notamment pour lever et abaisser les palettes, mais aussi pour déplacer le transpalette (il faut alors tirer sur le timon). Il est donc plus adapté dans les petits et moyens entrepôts où les charges ne sont pas très lourdes.

Le transpalette manuel peut supporter des charges jusqu’à 2 500 kg avec une vitesse de 5 km/h et avoir une hauteur de levage jusqu’à 1 m dans de rares exceptions. Toutefois, la hauteur de levée maximale est en général de 30 cm.

Ce type de transpalette est léger et se range facilement dans un camion de livraison.

Le transpalette semi-électrique

Le transpalette semi-électrique est en partie manuelle et en partie électrique. Il permet d’accélérer le travail et offre une plus grade efficacité que le modèle manuel. En effet, en fonction du modèle, il peut être équipé d’un dispositif de levée automatique avec une traction manuelle ou au contraire disposer d’une motorisation électrique avec une levée manuelle. Il permet de soulever des charges entre 1 000 kg et 1 500 kg et offre une hauteur de levage jusqu’à 200 mm.

En plus de faire gagner du temps, le transpalette semi-électrique diminue également la charge de travail de l’opérateur tout en étant plus accessible que le transpalette électrique.

Le transpalette électrique

Le transpalette électrique est 100 % motorisé. De ce fait, le déplacement des palettes se fait plus rapidement. De même, les opérations de levée sont plus faciles et plus efficaces. Ce qui permet d’alléger la charge que les bras de l’opérateur.

Certains modèles de transpalettes électriques disposent d’une plateforme fixe ou rabattable située derrière le timon sur lequel le conducteur de l’engin vient s’installer pour le conduire, lever ou abaisser les palettes, etc.

Le transpalette électrique possède les mêmes caractéristiques que le modèle semi-automatique, à savoir : une hauteur de levage de 200 mm et une charge maximale de 1 500 kg. Toutefois, certains modèles peuvent avoir une hauteur de levage maximale jusqu’à 800 mm.

Les autres types de transpalettes

À part ces trois grandes catégories de transpalettes, il existe également différentes sous-catégories.

Le transpalette peseur

Le transpalette peseur est un équipement complet qui permet de réaliser trois opérations en même temps. En effet, il permet de soulever, de déplacer et de peser les marchandises. Très utilisé dans les usines et les entrepôts, ce type de transpalette permet de connaître le poids des marchandises sans le décharger. Certains modèles vont même plus loin en étant équipés d’imprimante pour faciliter encore plus le pesage.

Le transpalette haute levée

Le transpalette haute levée permet aux manutentionnaires de placer les charges à la bonne hauteur. Appelé également chariot élévateur, ce type de transpalette a l’avantage de simplifier le travail en évitant aux opérateurs de se pencher à chaque opération. Il peut supporter des charges jusqu’à 1 500 kg et possède une longueur de fourches d’environ 800 mm.

Le transpalette haute levée peut être manuel ou électrique.

Le transpalette tout terrain

Ce type de transpalette est utilisé pour transporter des palettes sur des terrains accidentés, escarpés, boueux ou irréguliers. Le transpalette tout terrain peut être manuel, électrique ou même thermique. Il peut supporter des charges jusqu’à 1 500 kg et possède une longueur de fourches d’environ 800 mm.

Le transpalette à levée rapide ou à grande levée

Ce type de transpalette se différencie par sa capacité à surélever rapidement les fourches afin d’accélérer les opérations de levée. Il peut être électrique ou manuel.

Quelle matière pour son transpalette ?

Le transpalette peut être en bois, en acier galvanisé ou en plastique.

Le modèle en bois est résistant et peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Quant au transpalette en acier galvanisé, il est destiné à un environnement intérieur standard. Le transpalette en plastique, lui, est utilisé dans un environnement aux règles d’hygiène spécifiques, comme dit plus haut.

Par ailleurs, les roues des transpalettes se déclinent en différentes matières. Le choix dépend généralement de la nature du sol.

  • Les roues en caoutchouc sont adaptées pour les sols industriels glissants, car elles ont une bonne adhérence. De plus, elles sont silencieuses.
  • Les roues en polyuréthanes sont idéales pour les sols sensibles et souples, puisqu’elles ne laissent pas de traces.

Les critères pour bien choisir son transpalette

Plusieurs critères sont à considérer pour bien choisir son type de transpalette :

  • L’environnement de travail : intérieur ou extérieur, humide ou corrosif, milieu dont les protocoles d’hygiène sont spécifiques (milieu pharmaceutique, alimentaire, etc.). Dans ce dernier cas, il faudra choisir un transpalette en plastique, car il peut être mis aux normes hygiéniques.
  • Les conditions d’usage.
  • Les dimensions et le poids des palettes : si les palettes sont de petites tailles, un transpalette à fourches courtes (800 mm) est le plus adapté. Pour les palettes de longues dimensions, un transpalette à fourches longues (1 800 mm) est l’idéal. Si les palettes sont de taille standard, un transpalette à fourches standard (1 150 mm) est à privilégier.
  • L’accessibilité des produits.
  • La hauteur de levage : un transpalette disposant d’une bonne hauteur de levage facilite le travail des manutentionnaires et réduit les risques de troubles musculo-squelettiques ou TNS.
  • La hauteur des fourches abaissées : généralement de 80 mm.