Waresito

FR/EN
Stockage

Quels sont les différents types de stock ?

Publié le 29 mars 2023
Temps de lecture : 6 min.

Une bonne gestion des stocks est un gage de performance pour une entreprise. C’est essentiel pour assurer la rentabilité financière de celle-ci ainsi que la satisfaction des clients. En effet, un meilleur contrôle des stocks permet d’avoir des produits disponibles pour répondre instantanément aux demandes des clients tout en évitant un surstockage coûteux. Ainsi, pour tenir correctement les stocks, il est recommandé de les classifier selon des critères fonctionnel et opérationnel. Découvrez dans les lignes qui suivent les différents types de stocks les plus courants en entrepôt.

Les types de stocks selon leur fonction

La plupart des entreprises catégorisent les stocks selon leur fonction. Dans une telle classification, chaque type de stock a une finalité. Si certains sont destinés à esquiver une rupture de stock, d’autres visent à optimiser les coûts de stockage ou encore à maximiser les profits.

Le stock de sécurité

Le stock de sécurité sert à pallier des imprévus tels qu’un pic de commandes, un retard de livraison de la part du fournisseur ou encore une perte de marchandises. Venant compléter le stock minimum, cette quantité de marchandises permet d’éviter une rupture de stock.

Le stock de sécurité se détermine en se basant sur la moyenne des ventes et la durée de la période à couvrir. Il s’obtient comme suit :

  • Stock de sécurité = vente moyenne x période couverte par le stock de sécurité

Le stock d’alerte

Le stock d’alerte correspond à la quantité de marchandises qui, une fois atteinte, déclenche le processus de réapprovisionnement. Ce seuil de commande doit être supérieur au stock de sécurité. Il s’obtient par la formule suivante :

  • Stock d’alerte = stock minimum + stock de sécurité

Le stock saisonnier

Le stock saisonnier sert à anticiper les pics d’activité et les hausses de la consommation à certaines périodes de l’année. Tel est le cas par exemple des écharpes et des bonnets en hiver, des sandales et des maillots de bain en été, ou encore des produits scolaires avant la rentrée à l’école.

Le stock en transit

Le stock en transit désigne les marchandises qui ne sont plus dans l’entrepôt. Il peut s’agir des produits qui sont encore dans la phase de production (fabrication, emballage, etc.) ou des articles qui circulent dans les processus de commercialisation, de distribution ou de livraison.

Le stock spéculatif

Comme son nom l’indique, ce type de stock entre dans le cadre d’une stratégie spéculative. Il est constitué suite à l’achat de biens dans une quantité supérieure à celle dont l’entreprise a réellement besoin. L’idée est de profiter d’une baisse temporaire des prix ou d’une offre de remise ; ou encore d’anticiper une éventuelle augmentation des prix sur le marché.

Le stock dormant

Ce type de stock rassemble les articles qui s’écoulent difficilement ou qui ne peuvent plus être commercialisés ou intégrés aux commandes clients. Ils occupent les espaces de stockage, occasionnant des coûts inutiles à l’entreprise. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ce stock inactif : une mauvaise anticipation de la demande, une baisse de popularité, une modification des normes, un changement de packaging, etc.

En savoir plus sur le stock dormant

Le stock de récupération

Le stock de récupération concerne les produits qui sont réutilisables en partie ou totalement. Il s’agit des biens qui sont déjà sortis de l’entrepôt et dont une partie y retourne pour être à nouveau exploitée. Comme exemple, on peut mentionner les bouteilles et les bocaux en verre.

Les types de stocks selon l’organisation opérationnelle

La gestion des stocks fait partie du quotidien des entreprises. Pour se faciliter la tâche, il est aussi intéressant d’appréhender les stocks en fonction des opérations.

Le stock physique

Ce stock correspond au nombre d’articles physiquement présents dans l’entrepôt ou dans le magasin à un instant « t ». Il s’agit de la quantité comptée dans les locaux lors d’un inventaire. Celle-ci doit correspondre aux données mentionnées dans les documents comptables.

Le stock net

Le stock net est la quantité d’articles dans l’entrepôt sans les commandes clients non traitées. Il se calcule en soustrayant du stock physique la quantité de produits demandée, mais pas encore livrée aux clients.

Le stock disponible

Le stock disponible est la somme du stock actuel dans l’entrepôt et celui des commandes passées aux fournisseurs, mais qui ne sont pas encore reçues. Il s’agit de la quantité de produits disposée à la vente.

Le stock optimal

Le stock optimal offre un bon équilibre entre la disponibilité des produits et la rentabilité financière. Il permet de minimiser le coût de stockage tout en répondant favorablement à la consommation de l’entreprise et à la demande des clients. En atteignant le stock optimal, l’entreprise évite des situations comme les ruptures des stocks et les surstockages.

Chaque entreprise a sa propre méthode de déterminer ce niveau idéal de stock

Le stock maximum

Il s’agit de la quantité maximale de produits à ne pas dépasser en raison du coût ou d’un manque de place. Au-dessus de ce seuil, l’entreprise souffre d’un surstockage qui risque de pénaliser sa trésorerie. Il est donc important de déterminer le stock maximum en prenant en compte plusieurs paramètres : les capacités de stockage, le volume moyen des sorties, les coûts, les budgets, le délai de réapprovisionnement…

Le stock minimum

On appelle « stock minimum » la quantité minimale de produits que l’entreprise doit disposer à tout moment dans son entrepôt. Conserver ce niveau de stock permet de couvrir les besoins durant le réapprovisionnement. Il est indispensable pour éviter tout risque de rupture de stock.

Les types de stocks selon la durée de vie des produits

En gestion logistique, il est important de traiter séparément les produits périssables et ceux non périssables. En effet, ces deux types de marchandises se conservent de différentes manières. De ce fait, il est utile de catégoriser aussi les stocks selon la durée de vie des articles. On peut alors distinguer trois types de stocks :

  • le stock périssable qui regroupe les articles qui se détériorent avec le temps ;
  • le stock non périssable qui rassemble les produits de meilleure longévité et qui se conservent longtemps ;
  • le stock avec date de péremption qui désigne les produits invendables une fois la date d’expiration dépassée.