Waresito

FR/EN
Entrepôts

Qu’est-ce que le cross-docking ?

Publié le 29 mars 2023
Temps de lecture : 6 min.

Le domaine de la logistique est un secteur qui requiert la mise en place de certaines méthodes de travail dans le but d’améliorer les performances de l’entreprise. Notamment, l’expédition de la marchandise est une étape qui demande de la rapidité et une bonne organisation pour livrer dans les délais convenus. À cet effet, certaines sociétés logistiques pratiquent le cross-docking. De quoi s’agit-il ? Quels sont les avantages de cette méthode ? Nous répondons à vos questions dans les lignes suivantes.

Définition du cross-docking

Le cross-docking ou la livraison par flux direct est une stratégie utilisée en logistique permettant de distribuer les marchandises sans temps de stockage ou d’intervention d’intermédiaire. Autrement dit, la cargaison est directement livrée de l’usine de fabrication au consommateur. Cette pratique est principalement utilisée pour les produits périssables, les marchandises de gros volume ou encore pour les livraisons urgentes.

Le cross-docking nécessite alors que les produits soient déjà emballés pour qu’ils soient prêts à être livrés au client. Pour cela, dès que l’article concerné est réceptionné dans l’entrepôt, il fait l’objet d’une préparation avant d’être directement expédié au client. Cette procédure permet alors de gagner beaucoup de temps dans l’entrepôt et d’éviter la conservation des marchandises qui est une des étapes les plus couteuses en logistique.

Quelles sont les différentes étapes du cross-docking ?

Si cette procédure permet de bénéficier d’un gain de temps considérable, elle nécessite toutefois la réalisation de certaines étapes.

La planification de la distribution

Premièrement, il faut planifier l’expédition des commandes passées au fournisseur. Effectivement, il est nécessaire dans un premier temps de définir au préalable la direction des marchandises.

La réception des marchandises

En second lieu, les articles venant des fournisseurs sont réceptionnés sur le quai de chargement. La plupart du temps, les marchandises sont préemballées pour gagner du temps lors de leurs expéditions. Ainsi, le conducteur de camion scanne le bon de livraison auprès du poste de contrôle et se dirige vers le quai de chargement correspondant. En effet, les sociétés utilisant le cross-docking sont équipées d’un quai qui est au niveau du sol pour faciliter le déchargement et le chargement des produits.

Le déchargement et le contrôle des produits

Par la suite, des équipes s’occupent de décharger la cargaison réceptionnée et de les placer sur la zone centrale. Effectivement, ces derniers font l’objet d’un contrôle de qualité et les documents sont également vérifiés s’ils sont conformes aux normes. Dans certains cas, les marchandises sont mises en quarantaine pendant cette vérification. Cela concerne notamment les produits sensibles.

Le chargement des produits

Enfin, une fois les vérifications terminées, les produits sont de nouveaux chargés dans les camions qui se chargeront de les livrer. Bien évidemment, certains véhicules peuvent transporter des marchandises de plusieurs clients. Cela permet de réduire les couts de transport.

Quels sont les avantages du cross-docking ?

En adoptant cette procédure de distribution, une entreprise bénéficie de certains avantages qui permettront d’optimiser considérablement sa performance.

Un gain d’espace dans l’entrepôt

Nous avons pu voir dans les lignes ci-dessus que la mise en œuvre de cette stratégie logistique permet de se passer de l’étape de stockage. Autrement dit, votre entrepôt disposera de plus d’espace d’entreposage pour l’approvisionnement des autres types d’articles. Par ailleurs, la conservation de la marchandise fait également partie des dépenses importantes dans une entreprise logistique. En permettant de se passer de cette étape, le cross-docking réduit d’une manière conséquente les frais d’entreposage de l’entreprise.

La minimisation des délais de livraison

D’autre part, il est indéniable que la pratique du cross-docking permet de raccourcir les délais de livraison. Les opérations effectuées lors de la pratique de cette méthode sont plus efficaces et ne demandent pas davantage de temps. Cela permet ainsi de réduire les délais d’expédition, car les marchandises sont préparées au transport dès la réception. L’adoption de cette technique est de ce fait efficace pour certains types de produits comme les produits périssables. Les délais sont ainsi respectés et l’entreprise est en mesure de garantir la satisfaction des clients.

La réduction des couts logistiques

Les différentes étapes de la chaine d’approvisionnement occasionnent des couts à la société. Comme nous le savons, le cross-docking est un processus qui consiste à minimiser la manipulation des marchandises. Il permet de ce fait de réduire les frais de la société. Le stockage constitue notamment une grande partie de ces dépenses. Puisque les produits ne nécessitent pas d’entreposage, l’entreprise logistique est en mesure de réaliser d’énormes économies. De même, cette méthode ne nécessite pas de main-d’œuvre pour effectuer des tâches particulières comme le picking ou la préparation des commandes.

Quels sont les différents types de cross-docking ?

La mise en place du cross-docking dépend des dispositions ainsi que de la nature des produits commercialisés par l’entreprise. Ainsi, on distingue 3 différents types de cross-docking qui peuvent être adoptés dans un entrepôt.

Le cross-docking pré-distribué

Il s’agit de la méthode la plus courante et la plus utilisée au sein des entreprises. Le fournisseur se charge de préparer et de conditionner en amont la marchandise pour le client final. C’est-à-dire que les produits sont déjà emballés, ce qui permet de réduire les opérations à entamer à la réception de ces derniers. Les équipes destinées à les recevoir se contentent alors d’expédier la commande du client.

Le cross-docking consolidé

Pour le cross-docking consolidé, les produits ne sont pas encore préparés pour l’expédition au client. L’entrepôt logistique doit alors procéder à la préparation et au conditionnement selon la commande de la clientèle. Il doit posséder une zone de conditionnement destinée à l’emballage des produits.

Le cross-docking hybride

Par rapport aux méthodes précédentes, le cross-docking hybride est bien plus complexe. La préparation des commandes se fait avec les articles réceptionnés et avec ceux qui sont stockés dans l’entrepôt. Cette pratique demande une bonne synchronisation des flux logistiques pour garder la rapidité et l’efficacité du cross-docking. Cette stratégie permet de répondre à un certain nombre de situations.